La Gale Sarcoptique du Chien : Oreilles, Traitements et Photos

  • 8 minutes de lecture

Qu’est-ce que la gale sarcoptique chez le chien ?

La gale chez le chien est une infection cutanée parasitaire causée par un acarien appelé Sarcoptes scabiei. Ce dernier s’installe dans la peau du chien et pond des œufs. La transmission se fait le plus souvent par contact direct entre chiens, mais aussi via l’environnement contaminé.

Le chien infecté va alors ressentir de fortes démangeaisons, des rougeurs vont apparaître sur son corps ainsi que de petites bosses sur la peau et il va commencer à perdre des poils par zone. Les zones les plus touchées sont souvent les oreilles, le cou, les aisselles et le ventre, mais toute la surface corporelle peut être affectée. Attention à ne pas confondre la gale avec la pyodermite qui est une autre maladie cutanée causée par une bactérie cette fois. Nous avons d’ailleurs rédigé un article à ce sujet : La pyodermite chez le chien.

Le diagnostic se fait par examen de raclures de peau au microscope pour observer la présence des acariens, de leurs œufs ou de leurs excréments caractéristiques. Des tests sérologiques sont aussi disponibles.

Le traitement repose sur l’utilisation d’antiparasitaires sous forme de comprimés, de gouttes topiques ou de shampoings médicamenteux. Plusieurs traitements successifs sont généralement nécessaires. L’environnement doit aussi être décontaminé. Pour prévenir l’infestation, il est recommandé de traiter régulièrement son chien avec des antiparasitaires et d’éviter le contact avec des chiens infectés. Le diagnostic et le traitement précoces sont importants pour limiter la contagion.

Comment savoir si un chien à la gale ? Quels sont les symptômes de la gale ?

Voici les principaux signes qui peuvent indiquer qu’un chien a la gale :

  • Démangeaisons intenses : c’est souvent le premier symptôme observable. Le chien se gratte, se lèche ou se frotte de façon excessive.
  • Zones de perte de poils : suite aux grattages, le chien peut présenter des zones de perte de poils localisées (souvent sur le ventre, les oreilles, les pattes, le museau). Une perte de poils excessive peut aussi être dû à la mue de votre animale. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur la mue du chien.
  • Rougeurs, boutons, croûtes : la peau présente des lésions inflammatoires de type papules, vésicules, pustules ou peut devenir épaissie avec apparition de croûtes.
  • Zones de peau épaissie : avec le temps, la peau affectée peut devenir épaissie, lésionnelle, et prendre un aspect rugueux.
  • Odeur nauséabonde : une odeur désagréable émane parfois du pelage en cas de gale sévère.
  • Pellicules : la desquamation importante entraîne la formation de pellicules.
  • Agitation : le chien peut être agité, nerveux, ne pas tenir en place à cause des démangeaisons.

Si ces signes sont présents, il est recommandé de consulter un vétérinaire. Celui-ci pourra poser un diagnostic définitif en examinant des raclures de peau au microscope. Il déterminera alors le traitement antiparasitaire adapté pour traiter et soulager votre chien.

Comment soigner la gale chez les chiens ?

Pour soigner la gale chez les chiens, vous devez respecter plusieurs étapes :

  1. Consulter un vétérinaire : Il est essentiel de faire diagnostiquer la gale par un vétérinaire, via un examen parasitologique de raclures cutanées. Le vétérinaire pourra ainsi prescrire le traitement antiparasitaire adapté.
  2. Appliquer un traitement antiparasitaire : Le traitement repose le plus souvent sur des médicaments antiparasitaires sous forme de comprimés, de solutions ou de shampoings à appliquer sur la peau. Il est impératif de suivre la posologie et la durée de traitement prescrite pour éliminer efficacement les sarcoptes.
  3. Isoler le chien pendant le traitement : Pour éviter la contagion à d’autres chiens ou à l’homme, il est recommandé d’isoler le chien infecté le temps du traitement.
  4. Désinfecter l’environnement : Les sarcoptes pouvant survivre quelque temps dans l’environnement, il est important de laver couvertures, paniers et de désinfecter sols et surfaces avec des produits acaricides.
  5. Traiter les autres chiens : Si le chien atteint vit avec d’autres chiens, il est préférable de les traiter préventivement contre les sarcoptes avec les médicaments prescrits par le vétérinaire.
  6. Surveiller l’évolution : Même si les démangeaisons diminuent rapidement, il est essentiel de poursuivre le traitement jusqu’au bout pour éliminer toutes les formes parasitaires. Un examen parasitologique pourra confirmer la guérison.

Avec un traitement rigoureux, la gale guérit bien chez le chien. Néanmoins, les récidives sont fréquentes si l’environnement n’est pas bien désinfecté. La prévention reste donc de mise.

Gale des oreilles du chien

La gale des oreilles, ou otodecticose, est une infection parasitaire des oreilles du chien causée par un acarien microscopique, Otodectes cynotis. Il se nourrit de cérumen et de desquamations présentes dans le conduit auditif du chien. Il va alors causer :

  • Démangeaisons intenses au niveau des oreilles
  • Secouement fréquent de la tête
  • Rougeur à l’entrée du conduit auditif
  • Présence de débris sombres et de cérumen dans le conduit
  • Inflammation
  • Formation de croûtes ou lésions

La transmission se fait par contact direct entre animaux ou via un environnement contaminé (litière par exemple). Les chiots et chiens immunodéprimés y sont plus sensibles. Pour diagnostiquer la gale des oreilles, il faut observer les acariens et leurs œufs au microscope à partir d’un prélèvement de cérumen dans l’oreille.

Attention toutefois à ne pas confondre la gale des oreilles avec l’eczéma des oreilles du chien. Nous avons fait un article à ce sujet : Eczéma du chien, les oreilles.

Le traitement de la gale des oreilles est le même que pour la gale sur une autre partie du corps. Nous vous détaillons ça dans la prochaine section.

Traitement naturel contre la gale des oreilles du chien

Il existe certains traitements naturels qui peuvent soulager la gale des oreilles chez les chiens, même si la consultation d’un vétérinaire reste recommandée. Voici quelques remèdes naturels utilisables :

Huiles essentielles : des huiles comme l’arbre à thé, le lavandin, le géranium ou la menthe poivrée peuvent soulager les démangeaisons et avoir un effet antiparasitaire. À diluer dans une huile végétale avant application ou vaporisation dans l’oreille.

Vinaigre de cidre : légèrement acide, le vinaigre permet de changer le pH de l’oreille pour stopper la prolifération des acariens. À utiliser dilué dans de l’eau en lotion.

Ail et oignon : broyés et pressés, ils libèrent des composés soufrés insecticides. À introduire dans l’oreille sous forme de jus.

Gel d’aloe vera : anti-inflammatoire et cicatrisant naturel, il apaise les démangeaisons. À appliquer localement sur et dans l’oreille.

Huile de coco ou d’olive : possèdent des propriétés hydratantes, calmantes et protectrices de la peau. À utiliser tiède en massages autour de l’oreille.

Ces remèdes sont plutôt destinés à soulager les symptômes en attendant de traiter le fond du problème. Ils sont déconseillés en cas de plaie ouverte. Et en cas de persistance des symptômes, le vétérinaire reste le recours.

Notre complément alimentaire contre les problèmes de peau du chien

Chez Veto Compagnon, nous avons formulé un complément alimentaire à base de plante pour aider à lutter contre les problèmes cutanés chez le chien, il s’agit du complexe épiderme.

F.A.Q.

Est-ce que la gale du chien se transmet à l’homme ?

Oui, la gale du chien peut se transmettre à l’homme dans certains cas et provoquer une affliction cutanée très prurigineuse. Cependant, il faut savoir que la transmission directe de la gale du chien à l’homme est assez rare. En effet, elle ne peut avoir lieu que par contact cutané direct entre la peau humaine et un chien infecté. Le sarcopte responsable (Sarcoptes scabiei canis) doit entrer en contact avec la peau humaine pour s’y fixer et s’y développer.

Les symptômes apparaissent seulement après 4 à 6 semaines d’incubation, au niveau des zones cutanées exposées (entre doigts, poignets, coudes…). On observe alors des démangeaisons très intenses avec parfois une éruption de petites cloques. Le diagnostic est confirmé par un examen parasitologique des lésions permettant d’identifier la présence du parasite.Un traitement antiparasitaire local ou par voie orale permet de venir à bout de cette gale transmise du chien à l’homme en quelques semaines dans la majorité des cas. Bien que peu fréquente, cette zoonose peut toucher les propriétaires de chiens, les vétérinaires, le personnel animalier… d’où l’importance de prendre des précautions particulières avec un animal infecté.

Laisser un commentaire