⚠️CORONAVIRUS (COVID-19) : toute commande passée sera livrée à domicile et avec un délai désormais de plusieurs jours.

#restezchezvous

Que recherchez-vous ?
»
» Poux rouges des poules, comment lutter ?

Poux rouges des poules, comment lutter ?


C'est l'un des fléaux du poulailler et surtout pour les poules, les poux rouges se nourrissent du sang des animaux durant la nuit. Leur présence est hélas très souvent suspectée et d'autant plus si le poulailler n'est pas nettoyé régulièrement. Comment lutter contre ces parasites ? C'est ce que nous allons aborder ci-après...

 

Le pou rouge, c'est quoi exactement ?

 

Le pou rouge type Dermanyssus gallinae est un acarien, soit un Parasite qui aime se nourrir du sang de ses proies. Le pou rouge convoite donc le sang des poules mais aussi celui de tous les vertébrés à sang chaud donc y compris celui des hommes. Il n'est pas rare que les éleveurs de poules soient piqués quand une invasion massive de poux rouges est constatée, du fait que ces parasites se mettent dans la moindre fissure du poulailler, l'invasion peut être très rapide et c'est pourquoi il faut sans cesse veiller à ce fléau et faire la prévention et les traitements régulièrement. Personne n'est vraiment à l'abri du pou rouge, ce Parasite est dans la nature, les poules sont les animaux qui sont le plus souvent touchés ce qui entraîne des maladies bactériennes ou virales dont la salmonellose. Ces parasites provoquent un grand stress chez les animaux car les démangeaisons sont elles qu'elles nuisent forcément à un bon sommeil. Tout cela provoque des dégâts sur l'état général de santé, à la longue cela anémie les poules et perturbe donc la ponte.

 

Comment détecter ces parasites ? Déjà par le comportement des poules, si une poule se comporte de façon agressive, si elle pond moins, il se peut donc que son habitat présente une invasion de poux rouges. Les poux rouges sont des parasites qui touchent aussi bien les élevages intensifs de poules que les poulaillers familiaux. Ces parasites affectionnent les coins sombres du poulailler, les moindres recoins, les fissures, les perchoirs, les pondoirs, sous la litière, tout est bon pour qu'ils prolifèrent tranquillement si on y prête pas une attention particulière. Si l'invasion est massive au moment où elle est détectée, il n'est donc pas rare que même les éleveurs soient piqués. On peut détecter leur présence également à travers les fientes de poules tout comme si vous remarquez des traînées de poudre qui ressemblent à un mélange de sel et de poivre. Globalement, si l'état général de la poule s'affaiblit, si la ponte s'amenuise, si la crête est pâle, si la poule se déplume, si des taches rouges apparaissent sur les coquilles des oeufs, il y a donc de forte chance que les poux rouges aient envahi le poulailler.

 

Quelles sont les solutions pour lutter contre les poux rouges ?

 

Il existe différents moyens pour lutter contre les poux rouges, mais en sachant que cette lutte n'est jamais véritablement gagnée, il convient d'être toujours vigilant mais surtout prévenant et ce pour le bien-être de vos poules. Ces parasites sont capables de rester entre 6 à 9 mois sans se nourrir de sang et se reproduisent à vitesse grand V. En premier lieu, il faut donc nettoyer régulièrement le poulailler, c'est la première règle, pour cela, il faut déplacer les poules pour faire le nettoyage de la litière pour nettoyer et laver correctement le poulailler et vérifier tous les recoins, la litière et cette poussière doivent être ensuite brûlées. Il faut laver à grandes eaux et si possible avec un nettoyeur haute-pression, y compris entre les planches, le nettoyeur vapeur est aussi une bonne solution car les poux rouges ne résistent pas aux températures élevées.

 

Pour les élevages de grandes capacités, soit pour les élevages industriels, il existe des produits chimiques mais qui s'avèrent hélas de moins en moins performants, parmi ces produits on trouve tous les produits à base d'organophosphorés (molécules : azamétiphos, dichlorvos, chlorypyriphos éthyl, pyrimiphos méthyl, malathion...) et tous les produits à base de pyréthrinoïdes (molécules : cyfluthrine, perméthrine, alphaméthrine, ...). Ces traitements sont pratiqués pour l'habitat des animaux.

Ceci dit, de plus en plus, les éleveurs reviennent aussi aux moyens naturels pour combattre les poux rouges et ce dans une volonté de préserver l'environnement. Parmi les solutions naturelles, des solutions qui sont ainsi disponibles à tous les éleveurs, on trouve : La terre de diatomée qui est notamment réputée pour détruire les acariens. Certains éleveurs ont testé cette solution et semble avoir été ravis des résultats comme témoigné sur le site MonPoulailler, de nombreux poux rouges morts ont souvent été détectés après ce traitement qui s'avère donc efficace.

 

Cette terre de diatomée provient d'une roche sédimentaire la diatomite qui est broyée en poudre et qui est donc connue sous le nom de Terre de diatomée. On trouve aussi d'autres produits donc par exemple “Androlis” un véritable prédateur contre les poux rouges, un produit commercialisé par la Société APPI, c'est une solution qui agit comme un excellent prédateur se nourrissant du poux rouge à tous les stades larves ou adultes.

 

Ce produit est excellent en traitement préventif comme curatif, il peut combattre les poux rouges dans tous les moindres recoins du poulailler, c'est ainsi, une autre solution à connaître dans la lutte contre les poux rouges qui sévissent dans les poulaillers et envers les poules. Ces produits se trouvent dans les magasins spécialisés tout comme il est possible de les acheter notamment sur le géant en ligne Amazon.

 

Si les produits permettent d'améliorer l'état du poulailler, il faut toujours garder à l'esprit que le nettoyage régulier et soigné du poulailler est la première des choses à faire. Pour lutter contre les poux rouges, il faut donc toujours être vigilant et il faut prendre le temps de traiter et entretenir l'habitat de vos poules, c'est indispensable !

Laisser un commentaire
Envoyer